A propos de tout ça…

De l’orgueil à l’envie…

En septembre 2010 mon compagnon de l’époque m’a mise au défi de courir un marathon l’année suivante, soit précisément un an après. Je n’avais jamais couru et pour moi courir était un exercice qui interrogeait fortement la santé mentale. Pourquoi courir?  Par quelle folle circonvolution de l’esprit peut-on se retrouver à aimer ça?

Mais j’ai étonnement et rapidement accepté, d’abord par orgueil et aussi un peu par jeu. Et puis j’ai persévéré, je ne pouvais simplement pas revenir sur ma parole… Il faut une bonne dose d’orgueil, l’hiver, quand il fait froid, quand il pleut. Il en faut aussi quand il fait trop chaud, quand on est trop fatigué. En fait, il en faut beaucoup tout le temps, du moins au début.

Ce blog m’a tout d’abord suivie pendant un an, de septembre 2010 à septembre 2011 où j’ai finalement couru le marathon de Berlin en 4H07. Pas si mal avec juste un an de course à pied dans les jambes ! Entre temps j’ai été rattrapée.

Aujourd’hui, je continue à courir avec de nouveaux objectifs. Par orgueil? Toujours un peu sans doute, mais surtout par envie. Parce que ce projet m’a emmenée bien au de là de son objectif initial. Parce que courir n’est pas si simple.

Et parce que 4H07, c’est bien mais assurément pas assez…

Publicités

4 réflexions sur “A propos de tout ça…

  1. Courage Sourissette!!
    C’est un méga défi que tu t’es lancée et pi quelle joie de pouvoir, à l’arriver dire à ton homme : « et toc, na ! ».
    L’asthmatique anti-course à pied que je suis salue d’autant plus l’effort..!

    Des bibix et au plaisir de te lire!

  2. A la lecture, je me suis rappelé que moi aussi, j’étais traité pour l’asthme pendant une petite dizaine d’année. Corticoïde, test du souffle, une capacité respiratoire inférieure à la moyenne, et j’en passe…

    La ventoline, je refusais de m’en servir, alors que le medecin me demandait d’en prendre une fois par jour… Même lorsqu’il m’arrive de refaire une crise, le tube de ventoline le plus récent du placard est périmé depuis plusieurs années. (pas très serieux ça !)

    mais ça ne m’empêche pas de courir plusieurs fois par semaine, d’avoir fini 2 marathons et quelques ultra-trails…

    Courage ! tu verras, le marathon c’est surtout psychologique plus que physique 😉

    au plaisir de te lire !

  3. Merci de tes encouragements bien sympathiques Doune!
    Je travaille aussi le mental, avec mon pote Lance Armstrong dont mon mari lit les bouquins, et autre vidéos U Tube qui vont bien, ou encore des musiques choisies 😛 ( et courir la nuit quand il pleut aussi, ça travaille les nerfs^^).

    Les médicaments, plus jamais, en ce qui me concerne.Je fais avec mon poumon noir et voila. A force de courir, j’ai bon espoir d’inverser la vapeur et peu à peu de regagner un peu de capacité respiratoire. Depuis septembre, j’ai déjà progressé, alors pourquoi ne pas rêver à plus encore?
    En te lisant, je me sens confirmée dans ce sentiment et dans cet enthousiasme. Et c’est génial, merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s