Eloge du mensonge…Ou de comment j’ai déchiré le test de VMA !

Hier, mon coach Shah avait décidé, en conciliabule avec lui-même, que l’heure avait sonné de me faire faire un test de VMA.*Pensez ici à une musique qui fait peur*Oh la vache, les choses sérieuses. « Tu es sûr? C’est pas un peu tôt? » osais-je. Pour toute réponse, je devais me contenter d’un « non  » , immédiatement suivi d’un long silence pesant. Presque immédiatement, j’ai senti mes viscères se contracter.  Les grosses « miquettes » de l’espace.

Alors c’est parti pour le crash test ? Sur la moto qui nous emmène au stade, je me décompose littéralement dans le dedans. Et si je faisais même pas 12 ? Et si j’avais un souffle au cœur? Et si le stade était inondé?…Bon soit, calmons-nous, tout va très bien se passer. Je vais sauter dans un buisson, me cacher, enfin c’est sûr, je vais gérer. Nous arrivons donc comme des fleurs au stade Pershing et nous commençons nos 4 tours d’échauffement. Le Shah m’explique ce faisant, qu’il existe deux tests qu’on peut faire. Le premier est pour les gens comme moi, qui font le 10kms en plus de 50 minutes.  Les « débutants ». ( Je n’aime pas trop cette appellation, mais bon, je ne suis pas trop en mesure de la ramener en cet instant précis). Il s’agit de parcourir la plus grande distance en 3 minutes. A s’en vider le sac, qu’il n’y reste plus rien du tout. Et l’autre test? Bah pareil, mais c’est 4 minutes. Ah d’accord. Bah non alors. Si je peux gratter une minute, c’est toujours ça. J’y ai bien droit, je cours 10kms en 56 minutes, je suis donc dans le groupe 1 ! ( Musique de rébellion dans mon cœur). Le Shah m’explique que l’idéal parfait, ce serait que je fasse deux tours de stade, soit 800m, que ce serait vraiment au top. Comme je comprends que dalle, je dis juste « ah d’accord » . Là, il me dit qu’il va courir avec moi.  C’est fichu pour mon plan de planque dans le buisson…Du coup, méga facile, j’ai juste à le suivre. Bah tu penses…Juste. Il me dit qu’il va se caler entre 13 et 14 s’il me sent à l’aise et voila. Bah oui, « voila ».  J’ai juste à me concentrer sur une chose: tenir, ne pas le lâcher QUOI QU’IL ARRIVE, précise-t-il. Là, j’ai vraiment les jetons. On termine nos tours de chauffe, on fait quelques accélérations pour que je monte un peu le cardio et on cale la montre. « 3 minutes la souris, c’est tout à fait facile, et après si tu veux, tu t’écroules par terre » , ironise-t-il. Bon d’accord. Je me gonfle le poil, lisse les moustaches. Et c’est parti !

Purée. C’est parti vite, non? « Non, non » me dit mon Shah. « On est bien là, mais accélère pas, gardes-en sous la pédale, c’est super » . Les 200 premiers mètres passés, je me dis que ça fait très mal, mais que ça doit être dans ma tête car je m’affole. Sur la piste, des mecs nous laissent la place, je me concentre sur les deux tours que je dois faire, dans l’idéal. Après 400m, ça commence vraiment à être l’enfer. Ça racle dans la gorge. Le Shah me dit qu’on est super, entre 13 et 13,5, que je n’ai qu’à rester tranquille, que ça va aller. J’ai la tête qui tourne un peu, ça oscille entre douleur de chien et grand bonheur, comme si j’avais des petits papillons dans le crâne qui me font des câlins. Bon, seulement à 600m, quelqu’un a du balancer de l’insecticide car tous les papillons se sont barrés et là, j’ai commencé à vraiment croire en l’existence de Dieu. Limite le gout du sang dans la gorge, et j’ai commencé à pousser des petits couinements de souris agonisantes. Ce qui m’a valu de me faire rabrouer. « Allez ! Tu lâches pas ! ». Je vois les 800m arriver, je me dis que ça va bientôt s’arrêter, comme c’est long 3 minutes…Allez, 100 mètres, juste 100 mètres !

Seulement…les 100 mètres passés, on passe aussi les 800mètres, mes deux tours pour lesquels j’ai tout donné et on s’arrête toujours pas ! Je trouve la force de beugler: « T’avais dit deux touuuuuuuurs !!! » . Il me répond en se marrant  « bah oué, mais c’est pas de ma faute, tu vas plus vite. Allez, courage, c’est super, c’est presque terminé » . C’est ça, ça fait une éternité qu’il me semble dire ça. Je me dis que c’est vraiment un exercice de merde et que je ferais pas ça tous les jours. Les mecs du club d’athlétisme, qui s’entrainent aussi, me regardent passer en me souriant. Ils ont pitié, je le sens. Tu m’étonnes ! Enfin le Shah donne le décompte. « 20 secondes la souris! » . Environs 3 heures après, il a dit  » 15 secondes » . Là, j’ai commencé à me demander s’il y avait pas arnaque. Mais j’avais tellement envie de vomir que j’ai cessé de réfléchir. « 10 secondes » . J’ai accéléré, dis-donc! « 5 secondes » . « Stop » ! T’inquiète, pas la peine de le crier, je vais pas me le faire redire.

Je m’arrête donc. Avec grâce. Ou pas. Et je m’accroupis. Ou plutôt, je me laisse choir. Je lève les yeux vers mon Shah qui rigole. Je flaire un coup fourré de sa part. « Quoi? »  lui dis-je, en revoyant devant mes yeux le fil de ma vie. « Bah c’est bien, tu as fait 993m en 4 minutes » …Ah d’accord. Je sais pas si c’est bien, mais ce que je sais, c’est que je me suis faite pigeonner d’une minute. Et il ajoute  » bah tu es partie à presque 15, alors je me suis dit, bon bah faisons-la ralentir un peu, mais ne cassons pas cette bonne dynamique » . Ah d’accord. Donc en gros, je pensais courir 3 minutes à 13 et j’ai couru 4 minutes entre 14 et 15. Parfait, le confiance dans le mariage, tout ça, tout ça.

Allez,  avouons-le, je suis quand même pleine de reconnaissance envers mon Shah facétieux, car sans ses encouragements et son mensonge, je ne sais pas si je serais allée au bout de ce bordel. Il a vérifié avec calculs savants à l’appui et cela donne une VMA de 14.895. Mais moi j’ai décidé d’arrondir à 15.  Rapport à la minute de plus que je me suis faite refourguer.

Il parait que le mois prochain, on refera le test.  Il me reste donc un mois pour étudier très sérieusement cette histoire de fourrés…

Publicités

16 réflexions sur “Eloge du mensonge…Ou de comment j’ai déchiré le test de VMA !

  1. 🙂 merci pour ce billet qui m’aura mis le sourire aux lèvres
    c’est toujours dur un test vma et là tu as la chance de le faire avec un entraineur, et 15km/h bravo, tu devrait pouvoir améliorer ton temps largement à ton prochain 10km

    • L’entraineur étant mon mari, je suis suivie de très près…En effet, la bonne mauvaise nouvelle c’est que 15de VMA, ça veut dire que je dois faire mieux que 56 minutes sur 10kilomètres…Et merde 😉

  2. Waouh ! Super ! Il a de la psychologie, ton « coach » XD En tous cas, tu ne vas plus pouvoir courir tes 10 km tranquillou à 10 km/h, il te va falloir te sortir les tripes désormais ! LOL

  3. ben je suis encore bien marré à te lire petite souris qui court après un chat !

    C’est vraiment pas facile de sortir ses tripes au bord de la piste pour tout donner. Bravo pour ça.

    Et j’espère que tu detestes un peu quand même ton coach pour te faire subir ce genre d’exercice, (et que tu dis quand même vivement le mois prochain qu’on recommence pour gratter 0,5 km.h 🙂

  4. Boooooouh, le faux test !! Normalement le demi cooper c’est 6 minutes ! Tu as donc fait un 2/3 cooper, c’est de la triche !
    Signé: la fille jalouse qui fait 14 de VMA 😉
    Nan mais c’est super, ton travail porte ses fruits. Félicitations !

  5. Bravo à toi pour ce test !! Et bravo à Shah, pour sa subtile perspicacité à t’inciter à donner le maximum sans vraiment le demander !!
    Et tu présentes toujours cela de façon humoristique !! Bon état d’esprit !!

    • Merci ! C’est qu’il faut le faire avec enthousiasme, sinon ça ne rime à rien, pas vrai? La malice du Shah me joue de bons tours, c’est vrai. C’est pas la première fois que je me fais enfler. Entre les sorties soit disant de 40 minutes, l’hiver, qui se terminent en 15 bornes, les long run où on a toujours « presque terminé« , alors qu’en fait il reste 8 bornes, j’en passe et des meilleures, le Shah est fin prêt à la paternité: « Papa, on arrive quand?? » « Bientôt! Tu vois le panneau là-bas ! » « Mais papa, on vient de le passer le panneau… » « Bah oué. C’était pas là. Mais tu vois le suivant là-bas? »…Et ainsi va 🙂

      PS: j’ai trouvé une jeune femme avec qui je monte à cheval pour la course de l’Équipe. Je la vois vendredi 17, on va s’organiser. On se retrouvera samedi 18 tous les trois pour choper les dossards. On va gérer tranquille !

  6. Quel test! Bravo! Enfin, bravo au Shah d’avoir pu te mener en bateau. Mais bravo pour avoir suivi, du coup, le marathon, tu vas le faire à ta vitesse VMA (rires). Bravo en tout cas pour le perf!

  7. Génial ton récit, c’était vraiment rigolo à lire…moins à le courir j’imagine, mais drôle à lire 🙂
    Bravo pour ta superbe performance ! 15 de VMA c’est génial et effectivement tu vas devoir courir tes prochains 10km un peu plus rapidement… ousk’il est dur ton coach !!!

    • Merci ! En même temps, je me faisais rire toute seule à couiner comme une perdue, j’étais partagée entre l’abandon et la colère. Dans ma tête, je pensais être à 13kms/heure, donc finalement, je refusais de verser dans la complaisance: je me disais, « non, vilaine souris fainéante, bouge ta queue en hélice, active-toi« . Après avoir découvert le subterfuge, j’avoue que je me suis marrée. Sale Shah…;)

  8. tu sais que c’est un motif de divorce immédiat dans le « manuel du couple de sportifs mariés » que de faire faire à une partie une chose sans lui expliquer la fin du fin ?

    Typiquement, un test VMA sous forme de « juste 800m à fond sans être à fond » c’est valable du coup…

    En tout cas, tu as du être contente d’apprendre le résultat de ton super test et j’espère que le shah est toujours au pain sec 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s